Conseils de Aissa Hamada sur la randonnée en montagne avec les enfants

aissa hamada part régulièrement dans les alpes pour faire des randonnées avec ses amis

Initier les petits à la randonnée en moyenne montagne offre un beau moment de complicité entre parents et enfants. Plusieurs randonneurs ont baissé les bras après avoir emmené des enfants car ils le trouvent trop contraignant, trop dangereux ou trop compliqué. Cependant, il n’est pas rare de croiser sur les sentiers quelques familles sans que la situation ne dégénère. Alors, qu’est-ce qu’ils font ? Quels sont leurs secrets ? La réponse avec Aissa Hamada.

Tenir compte de l’âge de l’enfant

Il est impératif de prendre en compte l’âge des enfants pour une marche réussie. Ce n’est pas aux enfants de suivre le rythme des adultes, mais aux grands de s’adapter à celui des petits selon la confirmation de Aissa Hamada. (Voir son profil sur ce lien)

Un enfant n’est pas pour autant en capacité d’assumer une marche très longue même s’il sait marcher. Cela n’empêche tout de même pas de faire des randonnées à l’aide d’un porte-bébé. Ce matériel est efficace pour un enfant entre 2 à 4 ans.

Un enfant peut réaliser un petit parcours à partir de ses 4 ans avec une vitesse maximale de 2 kilomètres par heure. Il est pourtant conseillé de ne pas dépasser 4 heures de marche à cet âge.

Il peut rallonger un peu la distance à l’âge de 8 ans. Il peut ainsi envisager 10 ou 15 kilomètres de randonnée. Cette estimation est valable pour la plaine, mais en montagne, à part la distance, il faut tenir compte du dénivelé, de la durée et surtout de la difficulté de la marche.

Trouver un intérêt à la randonnée pour les enfants

Il est important qu’ils trouvent l’intérêt de la randonnée pour éviter les questions tant redoutées des parents : « est-ce que c’est encore loin ? » ou « quand est-ce qu’on va arriver ? ». Un randonneur emportant son enfant avec lui doit savoir partager son plaisir avec celui-ci.

Il est donc essentiel de s’interroger sur ce qui lui plaît. Un enfant doit aussi être impliqué dans la marche en le faisant choisir, par exemple, entre deux propositions de marche tout en lui expliquant le but à atteindre et ce qu’il y a à voir. Cliquez ici pour plus d’informations sur Aissa Hamada et la randonnée en montagne.

Il est possible de le motiver par le prétexte des pique-niques. La perspective de prendre son repas dans la nature est une chose excitant pour un tout petit. Il est aussi possible de lui expliquer les reliefs de la région à randonner (possibilité d’évoquer les cascades, les ruisseaux, les lacs, etc.).

Motiver l’enfant durant la randonnée

Les parents randonneurs, aussi expérimentés soient-ils, ont besoin, à un moment ou un autre, de quelques techniques pour faire de la balade un moment agréable et pour motiver son enfant. Pour cela, il leur faut :

– Définir les objectifs à atteindre sur le long du chemin et cela avant l’objectif final
– Commenter la nature ou raconter quelques histoires en chemin
– Réviser le répertoire de comptines et de chansons
– Faire ensemble un jeu : trouver les marques de balisage, etc

Plus d’articles de Aissa Hamada sur societe.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *