L’utilité des chatsbots dans la santé

Chatsbot dans la santé

Le progrès de la technologie a permis de mettre au point des chatbots ou algorithmes capables d’échanger à l’écrit comme à l’oral. Une révolution qui fait avancer les humains dans leur comportement. Aujourd’hui, ces robots ou agents conversationnels sont utilisés dans tous les domaines sans exception, si bien qu’on pense qu’ils remplaceront les hommes au travail dans l’avenir. Ainsi les grandes marques et commerçants en ligne s’en servent pour leurs services clients par le canal de messageries instantanées sur des interfaces comme Messenger, WhatsApp ou Twitter. Devenus des outils à la mode pour le diagnostic en médecine, les chatbots, véritables assistants robotiques, ont débarqué définitivement dans le secteur de la santé.

Le débarquement du robot dans la santé

Le chatbot ou « agent conversationnel » se définit comme un robot programmé pour échanger avec un humain soit par écrit soit à l’oral. Il utilise le langage naturel des humains pour dialoguer avec l’interlocuteur par des systèmes de messagerie instantanée de Messenger, WhatsApp, Skype, Slack ou Twitter. Les sujets de conversation sont bien précis et planifiés grâce à cette nouvelle technologie de communication.

Le chatbot est aujourd’hui un outil important, voire incontournable dans la vie des Hommes par son efficacité et son assurance. En effet, le robot permet à une entreprise de communiquer à plusieurs niveaux, à savoir les SAV et les services de relation avec le consommateur. Il aide aussi à trouver les centres d’intérêt, à passer une commande ou même à faire des achats ou réservations. La communication avec le chatbot est faite sous forme d’information personnalisée.

Ce logiciel est pratique sur n’importe quel support numérique, mais également accessible à tout moment. Par rapport aux autres applications téléchargeables et donc obstruants, l’agent conversationnel n’est pas encombrant parce qu’il n’est pas à télécharger. Une évolution de ce nouvel outil de communication va permettre aux utilisateurs de mieux saisir son fonctionnement, ce qui les aidera à être efficaces dans une conversation de plus en plus naturelle à la voix.

Autrement pour comprendre l’importance de cette nouvelle technologie dans le secteur de la santé, prenons l’exemple suivant. Supposons qu’au cours d’un week-end, suite à un mauvais appui, vous vous faites mal à la cheville. La douleur s’intensifie et vous ne pouvez pas vous déplacer aux urgences et en plus il est impossible pour vous de contacter votre ami médecin. C’est à ce moment que vous mesurez l’importance d’un chatbot. En l’utilisant, il peut vous proposer les premiers soins efficaces et fiables en attendant de vous rendre dans un centre de santé. Ainsi de manière générale, en santé, les agents conversationnels ont pour objectif de :

  • Mettre en relation patients et professionnels de santé
  • Percevoir la pathologie de manière pédagogique et efficace
  • Mettre fin à l’isolement
  • Faire de la prévention et du diagnostic
  • Prendre des rendez-vous
  • Faciliter la communication avec le patient dans un univers familier et sans contrainte

Il y a actuellement de nombreuses entreprises qui ont déjà expérimenté quelques chatbots santé. C’est le cas de Healthtap aux Etats-Unis, cette application répond exactement aux préoccupations de l’utilisateur, grâce aux articles santé ayant des liens avec les symptômes qui s’affichent par le moyen du logiciel. Le robot analyse les informations recueillies sur la santé mentale du patient et l’aide à gérer son bien-être.

Lybrate en Inde est un robot conversationnel équipé d’un système questions/réponses simple concernant la santé, il est accompagné de la littérature qui convient.

Quant à Melody, l’échographie robotisée à distance, une solution inventée en Chine, elle se charge de collecter les requêtes des patients pour les transmettre à des médecins physiques en vue de les diagnostiquer et d’apporter rapidement des réponses appropriées et validées par ces professionnels de santé. Melody est dotée d’un système permettant de prendre automatiquement des rendez-vous médicaux.

A Londres, le National Health Service (NHS) a mis en place le chatbot Babylon Health. Il propose un guide et une prise en charge des patients en appelant simplement au service national d’urgence via le numéro 111.

L’intervention des robots dans le domaine de la santé est en train de gagner du terrain. En France, le chatbot en santé s’intègre de plus en plus dans les ménages.

En attendant qu’il devienne totalement un outil de soins intégré dans les habitudes, son utilité doit être mieux perceptible par les utilisateurs. C’est une des meilleures manières pour qu’il soit une véritable et incontournable interface pour assurer une parfaite relation entre patient et professionnel de santé.

Cela signifie que pour que la conversation chatbot en santé soit acceptée par tout le monde, il est nécessaire qu’il :

  • Suscite l’engouement des patients et praticiens à l’expérimenter et à l’utiliser quotidiennement
  • Assure la sécurité des conversations médicales et de la conservation des données afin de garantir la vie privée des patients
  • Optimise les contenus
  • Maîtrise parfaitement la démarche en cas de télé conseil ou télédiagnostic
  • Soit capable de caractériser les données générées
  • Puisse exploiter et adapter tous les aspects légaux

Les chatbots santé rentreront dans les habitudes de la cible lorsqu’ils prouveront leur efficacité, professionnalisme, utilité, convivialité et surtout quand ils garantiront la sécurité des données. Pour le moment, les gens sont craintifs et doutent d’ailleurs de sa capacité à préserver la vie privée car ces machines fonctionnent sur la base d’analyse de données personnelles.

C’est la raison pour laquelle la conception de ce genre de logiciel ne doit pas être permise à tous, mais plutôt réservée aux experts du numérique et surtout de la santé. Ce sera une des solutions efficaces qui permettront aux start-up d’e-santé de diminuer les méfiances dans la relation robot-internautes et pourrait leur donner l’envie d’utiliser ces applications mobiles pour traiter une quelconque affection.

A ce sujet, il faut comprendre qu’il existe de plus en plus de branches de la santé en ligne. En effet, des sites web spécialisés dans la télémédecine sont capables d’informer le patient sur sa santé à partir d’une consultation en ligne via un agent conversationnel. Le « Quantified Self » ou mesure de soi en est un exemple évident de la révolution technologique. Grâce à ces algorithmes, de nombreux objets connectés ont vu le jour, il s’agit, pour illustrer, d’objets connectés tels que les traqueurs d’activité, bracelets connectés ou vêtements intelligents.

Mais la santé connectée apparaît comme le paroxysme de cette avancée technologique. Aujourd’hui les diagnostics médicaux sont personnalisables, ce qui permet de garder secrètes les données personnelles. Les chatbots sont un avantage pour la médecine dans la mesure où les résultats des diagnostics sont précis et exacts. Ils permettent à chaque patient de mieux connaître sa pathologie.

Chatbot : un assistant santé en ligne

Le chatbot est un assistant conversationnel mis au point pour échanger via une messagerie texte avec l’utilisateur. Mais aujourd’hui, l’interface de messagerie s’adapte aux solutions vocales. C’est le système adopté en médecine pour faire des diagnostics et traiter efficacement des pathologies. Sous différentes formes, des chatbots ont été configurés pour soigner différents types d’affection.

Par exemple, le robot Lark est conçu pour permettre à une personne de suivre sa santé. Avec ce logiciel, une fois que vous êtes connecté, vous pouvez à titre d’exemple connaître le nombre de pas effectués par jour. En plus, les programmes sont personnalisables, cela est un avantage important pour surveiller son poids et sa tension au quotidien.

Equipé d’un système de messagerie par écrit (SMS), l’interface de l’application Lark est simple. Grâce au langage naturel, il favorise toute conversation avec l’utilisateur qui peut en plus bénéficier de conseils santé. Cette bonne manière de vulgariser davantage l’e-santé a conduit les chatbots à s’intéresser spécifiquement à l’être humain. Son objectif est d’analyser d’abord ses besoins avant toute collecte de données. C’est une solution efficace pour amener le patient à s’intéresser aux applications de santé mobile. On peut affirmer que le robot est une solution de plus en plus utilisée dans les soins d’urgence.

En effet, actuellement les professionnels de la robotique sont en œuvre pour mettre en place un système de prise en charge hospitalière par ce genre de logiciel. Cet assistant intelligent sera d’une aide profitable pour le professionnel de santé parce que désormais il pourra mieux s’organiser par rapport à son planning de rendez-vous. Il aura du temps pour suivre ses patients tout en effectuant de bons diagnostics. Autrement, il sera suffisamment libre pour contrôler tous les appels venant des autres centres hospitaliers.

Dans la pratique, comment le robot fonctionne-t-il dans le domaine de la santé ? Au cours d’une conversation entre patient et praticien médical, le robot se comporte comme la troisième personne à l’écoute pour analyser les actions d’urgence, à savoir la fiche administrative pour l’hôpital ou service d’urgence et autres. Il est aussi chargé d’examiner le problème ou la pathologie, ainsi que le niveau d’urgence du patient. Tout cela permet de dire que le chatbot est un outil important à la disposition du médecin parce qu’il s’en sert pour filtrer les demandes afin de mieux orienter les malades. Il assure également une meilleure prise en charge médicale.

Cependant, il faut reconnaître qu’il reste beaucoup à faire pour que l’agent conversationnel soit véritablement capable de communiquer avec l’humain dans un langage parfaitement naturel. Il est utile et continue de faire rêver surtout concernant sa performance en médecine, mais on attend encore que ces agents conversationnels soient mieux développés afin d’améliorer l’expérience utilisateur. Pour ce faire il est obligatoire qu’il soit totalement autonome et ne pas se contenter de rester un simple complément au diagnostic et à la prise en charge médicale.

Il faut néanmoins reconnaitre que l’arrivée des chatbot santé a révolutionné le secteur médical, même si au début certains patients étaient réticents quant à leur fiabilité dans le diagnostic et la prescription médicale. Aujourd’hui, la télémédecine est devenue incontournable pour de nombreuses personnes.

Cela conduit à se poser la question concernant leur place dans la société. Ces assistants conversationnels conçus pour proposer un service et garantir une relation de proximité avec l’utilisateur est aujourd’hui une nouvelle interface qui fait des merveilles dans le domaine médical.

Ayant pour support les plateformes de messagerie, ils maintiennent l’utilisateur dans une sorte de dialogue en simulant le langage humain. Ainsi sur ce programme, chacun a, à sa portée, différents robots en santé pour s’occuper de son bien-être. Ce ne sont pas de simples applications de remise en santé téléchargeables pour être utilisées une fois. Les algorithmes spécialisés en santé en ligne sont des solutions testées efficaces et utilisables pour se soigner. Ils ont été élaborés pour remplacer ces programmes téléchargés et tombés dans l’oubli après un ou deux usages.

Les premiers chatbots s’occupaient uniquement des services liés aux questions simples dont les réponses n’étaient pas personnalisées. C’est par exemple le cas de l’application « Betterise » qui traitait essentiellement des sujets liés au bien-être.

Ces machines sont encore loin d’être parfaites pour se substituer aux professionnels de santé. Cependant, il faut reconnaître qu’elles sont utiles et incontournables pour collecter et analyser les données de masse. Par une petite question, le robot santé est capable de donner un premier diagnostic pour savoir s’il est nécessaire ou non de faire une visite médicale. L’évolution la plus importante attendue en matière d’e-santé concerne la reconnaissance vocale. Pour le moment le géant Google s’active, mais Amazon s’est déjà signalé avec « Alexa ».

Même le secteur pharmaceutique intéresse aussi la nouvelle technologie de communication chatbot. Le robot sera donc un assistant professionnel pour converser avec les clients de la pharmacie en leur proposant les produits qu’il faut selon le diagnostic de la télémédecine.

Autrement dans le cadre de son métier, le pharmacien peut utiliser le logiciel pour :

  • Aider à la recherche d’information
  • Améliorer les relations entre clients et fournisseurs
  • Assister à la déclaration d’effets indésirables
  • Evaluer l’efficacité des services

Quand aux clients, ces applications santé sont considérées comme :

  • Un outil de conversation pour recommander un produit
  • Une aide à l’orientation médicale
  • Un moyen d’accompagnement et de suivi des patients à distance
  • Un coach personnel de bien-être et de santé

En conclusion, les internautes s’intéresseront à la médecine en ligne si les chatbots santé sont capables de sécuriser les données collectées, mais aussi de proposer du contenu fiable et de qualité.

Comments are closed.